Création 2015

Une co-production Origins / CDA Enghien les Bains

Conception : Marie Odile Monchicourt

Mise en scène : Jack Souvant

La Tête au Carré – France Inter 28/03/13

10609660_907381975956571_3978881318280492609_n

Nous sommes nés du Vide disent les  scientifiques mais d’un vide qui n’est pas tout à fait vide. Un vide dans lequel il y a quelque chose…comme une énergie qui sommeille prête à jaillir à la moindre fluctuation quantique. C’est sur ce vide qui n’est pas vide que s’est construit notre Univers et ses milliards de milliards de galaxies, d’étoiles, de trous noirs, de planètes, et ses milliards de milliards d’êtres vivants, d’animaux, de plantes et d’ humains ! Et ces humains munis d’une conscience capable d’observer l’Univers jusqu’aux confins de son existence s’interrogent : «  Pourquoi ce vide n’est-il pas vide ? », une question à laquelle aucun scientifique ne prétendra jamais répondre mais qui pourtant le fait tomber de son lit tous les matins. Ces scientifiques qui nous content une si belle histoire apparaitront et disparaitront dans l’imagerie numérique dont seul Pierrick Sorin a le secret tandis que les acrobates suspendus dans les airs, accrochés aux rayons d’une lumière diffuse, apparaitront et disparaitront de manière aléatoire. Le spectateur deviendra lui-même l’acteur d’une histoire qui n’est autre que la sienne.

10450849_909593472402088_6998062364761904076_n

Capture d’écran 2014-09-24 à 11.13.08

Capture d’écran 2014-09-14 à 13.33.42

EDITO

Les deux dernières grandes découvertes pratiquement simultanées du boson BEH (Brout, Englert et Higgs prix Nobel 2013) dans le plus puissant accélérateur de particules du monde (au CERN à Genève) et de l’image des premières lumières émises par l’Univers il y a 13 milliards 800 millions d’années (délivrée par le satellite européen Planck en Mars 2013), ont permis une avancée spectaculaire dans la compréhension de nos origines. C’est pourquoi les années 2012/2013 marquent d’ores et déjà un véritable tournant pour l’histoire de l’humanité comme pour l’histoire des sciences et en particulier pour la recherche européenne. En effet grâce à des outils  d ’investigation d’une puissance inégalée , l’infiniment grand et l’infiniment petit, se sont rejoints par l’expérience en un lieu où l’espace et le temps tels que nous les appréhendons chaque jour n’existent pas. C’est un peu comme si je vous disais que l’ infiniment  grand  et  l’infiniment  petit ne font  qu’un, ou encore  que l’infiniment  petit  contenait  l’infiniment  grand  et  vice  et  versa … C ’est ce que les scientifiques appellent le « vide quantique ». Si vous avez l’impression de ne rien y comprendre, rassurez-vous c’est normal, car ces mondes sont en réalité inaccessibles par notre seule imagination, même pour celle des scientifiques qui les étudient chaque jour de leur vie à l’aide d’outils mathématiques.

Capture d’écran 2013-12-15 à 21.56.44

Par ailleurs notre cerveau, la structure la plus complexe que nous connaissons, ne cesse actuellement de faire l’objet d’une exploration sans précédent. Il nous interroge plus que jamais sur l’origine de notre conscience capable d’observer l’Univers dans sa globalité. Depuis une trentaine d’années seulement nous réalisons que la matière dont nous sommes constitués est l’oeuvre des étoiles, raison pour laquelle nous disons que nous sommes des «poussières d’étoiles ».

Aujourd’hui nous réalisons que les premiers constituants des étoiles trouvent leur origine dans les «fluctuations du vide quantique » (responsables du Big-Bang), raison pour laquelle nous pouvons, dorénavant, dire que nous sommes des « fluctuations quantiques » ! La matière qui au fil du temps a permis à notre cerveau pourvu d’une conscience de se constituer, trouve donc ses racines là où le boson BEH surgit du « vide » , là où le satellite Planck a plongé son « regard ». C’est cette histoire de nos origines que nous souhaitons partager ave c tous les publics en leur offrant un spectacle où la parole rigoureuse et abstraite des scientifiques se confond à l’expression poétique et sensible des arts vivants et numériques. Le but : permettre à chaque spectateur de se laisser emporter dans le vertige magistral que provoque de telles révélations.

Capture d’écran 2014-09-30 à 16.24.21

L ’alliance entre les scientifiques et les artistes est l’un des atouts majeurs pour mener à bien ce travail de création.

VIDEO EXTRAIT #1 , étape de travail :

VIDEO EXTRAIT#2, Le vide c’est un tout qui à l’air de rien !

Conception images numériques et vidéos : Pierrick Sorin & Eric Peyrros

Musique originale: Benjamin Moussay

Création Lumière: Jean Gabriel Valot

Danseurs – Acrobates : Rémi Boissy, Ode Rosset, Isabelle Rivoal

Danseuse virtuelle : Garance Rivoal

et les scientifiques Pierre Binetruy, Etienne Klein, Michel Spiro, Marc Lachièze-Rey, Sandrine Laplace, Anatole Khélif

Nos partenaires :

213_vincennes-logos-logo-cdavillecreative

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :