logo_LA_MONTAGNE

REPRISE  2015, Jack Souvant invite la chorégraphe Kaori Ito

saut

La « Montagne » un quasi objet philosophique en pleine rue, métaphore de l’immuable et du dépassement de soi. 

Capture d’écran 2016-09-04 à 14.00.36

Basé sur un impressionnant dispositif incliné où ascensions et chutes se succèdent, La Montagne questionne les notions de peur et de courage. “Comment se constituer un corps courageux ? »

Capture d’écran 2015-09-12 à 12.44.16

Tantôt frontaux ou circulaires, en ligne ou en opposition, les plans inclinés de la structure offrent un rapport public-scène sans cesse en mouvement, le spectateur est mobile : en face, à l’intérieur ou autour des montagnes.Son point de vue est continuellement remis en question.

Un théâtre physique, aux confins de l’absurde, au bord de l’abîme de la volonté où il faudra vivre sa peur pour déverrouiller les édifices de la lâcheté.

Mimos perigueux

Un extrait du spectacle :

We are all afraid of something: afraid of death, afraid of spiders, afraid of darkness, afraid of public speaking, afraid not to be loved, afraid to fail, afraid to loose, afraid to be late, afraid of our boss, afraid of others, afraid to cross the street, afraid to say no, afraid of the crowd, afraid of unemployement, afraid to be attacked, afraid of strangers, afraid not to have enough money, afraid of being afraid, afraid of your fear and of what we wish to have.

Reportage FRANCE 3 :

Then in front of fear, there is courage. The courage of others, of the one daring to face the impossible; or daring to cause a situation that will change for ever the relation to the other.

Capture d’écran 2016-09-04 à 14.00.47

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On an amazing inclined plane, La Montagne explores and questions the notions of fear  and courage. How can we be courageous? And how can we invent actions and rituals in order to manage?

You know what? Fear is fearful and courage can be learned !

Bonheur Intérieur Brut: La Montagne

Photo: P. Deutsch

Dossiers à télécharger:

Dossier de Presse – Saison 2015_2

DOSSIER_LA_MONTAGNE

fiche-technique-lamontagne

Publicités
  1. Beck Marion

    J’ai vu « La Montagne » à Soissons, hier.
    J’ai adoré ! Mes larmes ont coulé d’émotions… Je m’y suis vue…forcément !
    Ne pas aller jusqu’au bout, ne pas franchir le pas, ne pas oser…par peur. Peur de quoi ? Du changement ? De la nouveauté ? Du regard des autres ? 

    Parfois, sur un coup de tête, par nécessité, par survie même ! j’ai franchi ce pas. Et je me suis sentie moi. Enfin…

    Merci pour cette belle pièce. 
    La danse de l’homme avec sa peur, qu’il finit par apprivoiser m’a particulièrement émue.

    Longue vie à Bonheur Intérieur Brut !

    Bonne continuation.

    Réponse

  2. lefloch

    Un grand souvenir, une grande émotion du festival d’Aurillac….être à l’affut, saisir, chasser la peur, se rassembler, s’élever, échouer, recommencer…

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :